Villa Voulgari

Histoires

La mémoire de la maison est indéfectiblement liée à celle d'une grande famille qui s'illustra tout au long de l'histoire grecque récente.

Or, dès qu'il s'agit de la maison et de la societé prestigieuse qui y fit entendre ses rires, histoire et légende dansent la sarabande dans l'esprit de celui qui prête une oreille attentive à ce qu'en disent les anciens de l'île.

Ainsi, on dit qu'un certain jour, le gouverneur d'Hydra et donc de la flotte militaire fit naufrage avec son imposant navire au large d'Egine. Dans la chaloupe qui l'emmenait vers la terre ferme, il fut tellement séduit par la beauté du paysage qui s'offrait à lui, qu'il décida d'y établir un vaste domaine.

Ce serait là que Capodistrio jouissant alors de l'hospitalité du maître des lieux, aurait rédigé les premiers chapitres de ce qui allait devenir la constitution de la république grecque naissante. Il y aurait fait planter aussi le tout premier champ de pommes de terre de toute la Grèce dont il aurait apporté les spécimens d'Europe occidentale. Il nourrissait le projet d'en généraliser la culture sur tout le territoire d'un pays en proie à la famine ; or, quand il venta les vertus de cette plante miraculeuse devant un parterre de paysans, ceux-ci réagirent avec méfiance devant l'aspect peu engageant de la plante et se montrèrent très réticents à en importer la culture. Il eut donc recours à un stratagème : Il fit planter quelques spécimens dans la propri eté et les fit garder jour et nuit par soldats en arme auxsquels il recommanda secrétement de ne pas faire trop de zèle.Devant le grand cas qui était manifestement fait de la pomme de terre,les paysans accoururent de partout pour voler autant qu'ils pouvaient de ces plantes précieuses,commençant ainsi de les répandre sur tout le pays. Aux alentours de 1840, l'imposante villégiature actuelle fut édifiée sur le domaine par Georgos Bulgaris, alors premier ministre de la toute jeune république grecque. Elle connut de nombreuses heures fastes, hébergeant une societé nombreuse et joyeuse mais lorsque Christina chorafas revint sur les terres de ses ancêtres, en 1992,elle n'y trouva qu'un chateau hanté nourrissaient les craintes des esprits et était devenu le terrain de prédilection des enfants les plus aventureux. Elle décida de la restaurer et de lui offrir un destin à la hauteur de son passé historique et mystérieux en y implantant le premier centre de séminaire de développement personnel grec. Outre que cela fait des heureux en la personne des stagiaires on a souvent le sentiment que cette renaissance expérimentale et publique plait beaucoup à la maison elle même, un peu comme si elle avait été secrètement conçue pour ça...

Villa Karapanou
Perivola 18010 Aegina

Contact : Jacky Miller

tel/fax : (00 30) 210 748 3416
mob : (00 30) 69 46 41 49 31
email : oikiak@yahoo.gr